Au lendemain du premier tour électoral, le quotidien de X. BARTOSZEK, candidat et infirmier

Le Vendredi 20 Mars 2020

A peine les résultats étaient proclamés, ce dimanche 15 mars 2020, que Xavier BARTOSZEK savait qu’il reprendrait le travail le lendemain dans un contexte très particulier, celui du COVID-19. En effet, Infirmier, il se doutait déjà que le deuxième tour serait reporté et que sa place était dorénavant auprès des patients et de ses collègues.

Au lendemain du premier tour électoral, le quotidien de X. BARTOSZEK, candidat et infirmier
Xavier, vous avez repris le travail le lundi 16 mars, au lendemain du premier tour des élections municipales, dans un contexte délicat : l'épidémie du coronavirus. Comment se sont passés ces derniers jours à l'hôpital ?
       X.B. : Après l'euphorie liée à notre score lors du premier tour, j'ai tout de suite été remis dans le bain. L'annonce du Président de la République suivie de celle du Premier Ministre nous ont obligés à repenser complètement l'organisation de l'hôpital. Dès le mardi 17 mars, il a fallu s'organiser et tout mettre en place pour pouvoir accueillir comme il se doit, les patients qui pourraient être atteints par le COVID-19.

Êtes-vous prêt à soigner les patients atteints du virus ?
       X.B. : Dans l'établissement dans lequel j'exerce, cette semaine a été entièrement dédiée à la préparation et à l'organisation de l'accueil des personnes qui pourraient être atteintes. En effet, nous n'accueillons pas pour l'instant les sujets atteints, mais si cela devait arriver, lorsque aura lieu le pic épidémique, avec mes collègues, j'accueillerai ces patients, comme je l'ai toujours fait : je mettrai mes valeurs, mon professionnalisme et ma bienveillance à leur service.

Vous qui avez toujours été proche des Anichoises et Anichois, comment arrivez-vous, pendant cette crise sanitaire, à concilier votre travail d'infirmier et votre proximité avec les Anichois ?
       X.B. : Cette période est très difficile pour moi qui suis très impliqué dans la campagne électorale comme dans mon métier ! Mais avec l'aide de Mme Tanca, nous avons tout mis en place pour être toujours aussi réactifs auprès des Anichoises et des Anichois, je sais pouvoir compter sur une équipe à l'écoute et toujours mobilisée. Avec les membres de l'équipe « ANICHE, NotreVille », nous mettons tout en œuvre pour maintenir la communication, notamment, grâce à nos flash info sur notre page Facebook mais également grâce à une cellule d'aide et d'écoute pour la population vulnérable et en particulier, les personnes âgées et isolées.

Lien vers la page facebook : @anichenotreville

Vous souhaitez être contacté ?